Apprenez à chiffrer précisément vos objectifs financiers et patrimoniaux

Apprenez à chiffrer précisément vos objectifs financiers et patrimoniaux

Prendre le temps de déterminer précisément ses objectifs et ses priorités est une étape importante et préalable si vous souhaitez mettre en place une véritable stratégie patrimoniale.

En gestion de patrimoine, il existe deux grands types d’objectifs.  

1. Les objectifs a court terme

Ce sont des besoins a satisfaire dans des délais rapides. Pour atteindre ses objectifs, vous n’avez pas toujours besoin d’avoir recours à un placement.

Vous pouvez utiliser la gamme des assurances de personnes et les possibilités du droit.

Voici quelques exemple d’objectif à court terme.

 

  • Protéger votre famille

Pour pouvoir faire face a toutes les situations de crise (accidents, décès, chômage, faillite…), une première précaution s’impose : l’assurance décès. Le montant des capitaux a garantir sera de l’ordre de deux ans de revenus.

 

Autre protection indispensable (et elle le sera de plus en plus), une bonne couverture supplémentaire des frais médicaux (notamment pour les grosses dépenses : hospitalisations, prothèses dentaires…).

 

Rajoutez-y la garantie contre les accidents de la vie qui couvre tous les incidents pouvant toucher votre famille (accidents ménagers, chute…) et une assurance contre la dépendance.

 

Quand l’un des époux à une activité indépendante avec des risques financiers particuliers, il est souhaitable d’adopter un régime de séparation de biens ou de séparation aux acquêts.

Il est vrai que la modification d’un contrat de mariage coûte quelques centaines d’euros mais peut vous évitez des catastrophes financières.

 

 

  • La diminution des impôts

Nous sommes amateurs d’avantages fiscaux.

Toutefois, l’avantage fiscal d’un placement doit se mesurer au moment de l’acquisition du produit, pendant sa durée de vie et au moment où vous le vendez (ou le liquidez).

Sachez que plus les avantages fiscaux sont grands, plus les contraintes de blocage sont importantes.

 

On distingue plusieurs types d’avantages fiscaux :

 

  • Les déductions : elles sont désormais rares. Elles permettent de diminuer le revenu imposable et sont en conséquence plus favorables aux revenue élevés. On peut citer les déductions de déficits fonciers, les versements volontaires sur un Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP), les déficits agricoles,…
  • Les réductions : elles sont imputables sur le montant des impôts dus dans l’année, après application de la décote.
  • Les abattements : les impôts ne sont payables qu’à partir d’un certain seuil.
  • Les exonérations : certains gains (plus-values et revenus) ne font l’objet d’aucune taxation en dehors des prélèvements sociaux.
  • Le prélèvement libératoire : vous permet de ne pas soumettre les revenus (ou produits) de vos placements au barème progressif de l’impôt. Mais depuis la loi de finances 2013, cette option s’applique aux seuls foyers fiscaux touchant moins de 2000 € annuels d’intérêts.

 

 

 2. Les objectifs à long terme

En générale, vous ne pouvez réaliser ces objectifs à long terme rapidement, car ceux-ci comportent des enjeux financiers importants. D’où une évaluation et une préparation minutieuse.

Prenons là aussi quelques exemples de besoins à long terme.  Commençons par des besoins classiques.

 

  • l’acquisition de votre résidence principale
  • la préparation de votre succession
  • sans oublier la préparation de votre retraite

 

 

D’autres le sont moins. Tels que :

 

  • la création d’une entreprise,
  • ou la préparation du financement des études supérieures de ses enfants, devenu depuis quelques années un objectif de gestion a part entière (compter en moyenne entre 4 500 € et 16 000 € de coût annuel pour des études supérieures).
  • Atteindre votre liberté ou indépendance financière à un âge donné.

 

Pour déterminer ces besoins, vous devez prendre en compte différentes variables :

  • votre âge naturellement,
  • vos charges de famille,
  • vos espérances d’héritage
  • et l’état actuel de votre patrimoine

 

Vous avez besoin d’établir des priorités en fonction de ces variables, mais aussi en fonction de votre tempérament.

Vous pouvez être tenter d’aider vos enfants à s’établir dans la vie plutôt que de vous assurez un revenu confortable au moment de votre retraite.

Et si vous privilégiez tel ou tel objectif, c’est qu’ils sont rarement conciliables.

La capacité d’épargne n’est pas extensible à l’infini et avoir le choix d’un placement en fonction d’un besoin précis est souvent exclusif, car il n’existe pas de produits miracles polyvalents, c’est à dire répondant à tous vos objectifs financiers et patrimoniaux. 

 

 

Le chiffrage de vos objectifs financiers et/ou  patrimoniaux

Tous ces différents besoins peuvent être chiffrés soit en termes de capital (pour l’achat d’une maison, pour le financement des études…), soit en termes de revenus (complément de retraite…).

Plus l’échéance du projet s’éloigne dans le temps, plus il faut raisonner en euros constants (en tenant compte si possible de l’érosion de l’inflation).

 

Pour évaluer le capital dont vous devez disposer à un terme donné pour produire un revenu déterminé, utiliser un logiciel de calcul financier ou un simulateur web financier.

En fonction d’une hypothèse de durée et d’une rémunération, le simulateur indique facilement la somme recherchée.

II est ainsi possible d’estimer soit le capital nécessaire au moment de sa retraite pour obtenir un complément de revenus, soit celui qui pourrait être obtenu avec des versements réguliers.

Pour en savoir plus

Apprenez à vivre en Milliardaire Il y a vingt...ans, j'ai commencé à étudier comment les gens devenaient milliardaires.
Bilan Patrimonial : Comment le faire soi-même ? Le Bilan patrimonial est un état des lieux de votre situation...financière, fiscale et patrimoniale, qui vous permet d’avoir une vision globale de votre patrimoine voire de votre enrichissement.
Calculez votre capacité à épargner Pour savoir quelle est votre marge de manœuvre financière, il...faut que vous mesuriez les sommes que vous pouvez mettre de côté chaque mois ou chaque année.